AFRIQUE & MONDE

Les réfugiés congolais fuient “l’abattoir des hommes”

En Ouganda, les réfugiés congolais ont fui “l’abattoir des hommes”

Les réfugiés viennent de la région de l’Ituri, au nord-est de la République Démocratique du Congo, de l’autre coté du lac Albert. Ils attestent tous des violences qui prennent place dans leur région : les maisons incendiées, les villages détruits, les femmes violées, les meurtres … Mugenyi, réfugié congolais de dix-sept ans, raconte : “On tue nos familles, nos frères nos soeurs sont tués, sont massacrés, vraiment, comme des animaux (…) ça devient l’abattoir des hommes.” Les réfugiés déplorent le manque de secours de l’État congolais et du gouvernement provincial de l’Ituri.

Dans les camps de réfugiés, l’espoir de rentrer au pays

L’Ouganda est le pays qui accueille le plus de réfugiés en Afrique. Selon le gouvernement, ils sont 1,4 million. Les congolais y obtiennent le statut de réfugié et reçoivent une parcelle de terrain à habiter. Mais la région a du mal à faire face à l’afflux. Dans les centres d’accueil et les camps de réfugiés, où ils sont enregistrés par le Ministère de la Santé, les conditions de vie sont difficiles. Les réfugiés attendent en moyenne trois heures pour récupérer de la nourriture.

Les risques sanitaires sont également élevés : en février, les autorités ougandaises ont annoncé une épidémie de choléra dans la région du lac. Pour éviter les épidémies, environ 800 personnes sont vaccinées quotidiennement par Médecins Sans Frontières. Anne-Cécile Niard, responsable de projet (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire