SOCIÉTÉ

Man : Attaques répétées contre l’université de Man – Coulibaly Lacina dénonce des mains obscures

L’université de Man subit depuis quelques temps des attaques ça et là sur son fonctionnement. Ces attaques orchestrées par des individus sur les réseaux sociaux font état de ce que l’université faisait de la surenchère sur les inscriptions des Master et profitait des étudiants de cette nouvelle institution. Ces attaques se sont accentuées à tel enseigne que cela a failli créé des remous de la part de certains étudiants qui ont prétexté que l’université de Man grugerait leur parent. Face à cette situation, le professeur Coulibaly Lacina n’est pas resté de marbre. C’est ainsi qu’au cours d’une conférence de presse qu’il a organisé le 29 janvier dernier à l’université, il a levé tout équivoque sur cette situation. « Notre université est rentrée dans L’histoire des universités publiques de Côte d’Ivoire. Nous avons fait 3 ans et ‘ous avons toujours respecté notre calendrier académique. Et mieux nous avons fait tous nos examens sans problème.

Nous avons célèbré nos licenciés et nous célébrons chaque année les meilleurs. C’est ce qui a valu le soutien du premier ministre aux ingénieurs en électricité en leur offrant une bourse de 50 millions de francs pour un stage à en France », introduit le professeur Coulibaly Lacina, président de l’université de Man. Parlant des rumeurs et accusations à propos du coût d’inscription du Master, le premier responsable de la benjamine de l’université de Man tout en dénonçant des mains obscures dira que cela est dû à la création des Epn. « Nous avons appris avec vous à la télévision d’une modification du cadre avec la création d’un Epn.

Nous observons que depuis son introduction en scène, notre institution de trouvé salue et son président accuser de tous les péchés d’Israël. Mais à regarder de près ce sont les idées prônées par les animateurs de cet EPN qui sont véhiculé. Nous n’allons jamais admettre cela car UMan est un projet majeur du chef de l’Etat », a martelé le président Coulibaly. Et de poursuivre sur sa lancée : « Nous avons fixé les coûts avec le concours des parents. Il n’y a pas matière à polimiquer nous avons fixé le coût à la moyenne que nous avons réduit à 300 mil francs. Et tous les parents ont donné leur accord (voir document). C’était une méthode d’approche sociale et scientifique », ajoute-t-il. Abondant dans le même sens, Le Prof Coulibaly Lacina a appellé les “detraqueurs” de l’université de Man à s’attaquer au problème essentiel pour la bonne marche de l’université. « Nous sommes à la tâche pour la création de ressource humaine nouvelles pour la Côte d’Ivoire émergente et contribuer à l’émergence de l’ivoirien nouveau. Personne ne viendra entacher cet élan ». Quand au problème de transport qui a aussi fait l’objet d’accusations, le professeur Coulibaly Lacina s’est voulu clair. « Nous n’allons plus tolérer cela car leurs actions fragilisent l’insertion professionnelle de nos étudiants.

Pour parler du chapitre transport, il faut dire que l’université n’a pas pour vocation de transporter les étudiants ni donner des marchés à des restaurateurs. Le transport qui se fait a été voulu par nous pour aider nos étudiants à aller et venir en toute quietude. Le car sert seulement pour les sorties pédagogiques ». Par ailleurs, le président de l’université a rendu hommage au chef du gouvernement pour son implication personnelle dans la bonne marche de l’université. Ce qui a valu le remboursement des 489 millions pour recouvrer le passif de 2019.Terminant, le professeur Coulibaly a rassuré que cette année encore, la plus jeune université de Côte d’Ivoire va respecter son calendrier académique.

Doumbia Balla Moïse

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire