SOCIÉTÉ

Man: Profanation du cimetière municipal

Les populations grognent, le second mandat du maire menacé, l’administration prend des mesures

La capitale du grand yacoubadougou-paris(Man), capitale des 18 montages, a désormais, sa 19ème montages. Certains habitants, désireux de d’offrir un logement,ne cherchent pas loin. Ils n’ont trouvé meilleur endroit que le cimetière municipal pour se bâtir un nouveau quartier,profanant ainsi des sépultures et autres restes d’ossements humains. En effet, c’est suite à une grogne généralisée de la population,que le maire de la commune,Dr Tia André, a,le26 février 2018, fait une descente dans le cimetière, pour constater les dégâts.

Surpris par cette visite inopinée, des ouvriers, en plein travaux,ont pris la tangente à la vue de l’autorité sur le site. Abandonnant ainsi, truelles,scies,pioches et autres pelles. Les plus courageux n’ayant pas fuient,disent être là parce que solliciter pour construire. Mais comment ceux qui y construisent ont acquis ces terres? Selon nos sources,la majorité de ces parcelles auraient été vendues par des soit disants propriétaires terriens, installés à Gbépleu,viklage-centre de Man.D’autres parts, elles ont été cédé par des particuliers qui les auraient acquis par des personnes interposées.De l’autre côté, des personnes dont les tombes des parents ou proches ont été profanées,grognent fort.Aussi vont-ils plus loin pour exiger à la municipalité de mettre immédiatement fin à cette série de profanation. Sinon, menacent t-elles de faire prendre un coup au second mandat que veut briguer le maire.

 

<<(…) Nous ne sommes ni de près ni de loin impliqués dans la vente de terrain même dans le périmètre du cimetière municipal. Nous sommes profondément indignés par cette situation qui n’honore pas notre commune. Profaner là où reposent nos morts pour y bâtir un quartier est d’une extrême gravité. Nous avions déjà trouvé un site de relocalisation du cimetière déjà saturé sur l’axe Man-Dompleu. Ce qui nous permettrait de protéger l’ancien cimetière en y construisant une clôture. Mais voilà que des individus malintentionnés, viennent profaner ce lieu en y bâtissant le 89 ème quartier de Man, bientôt ex-cimetière municipal. Cela ne saurait perdurer car nous avons saisi l’administration centrale qui agira>> s’indigne le maire de Man.

La préfecture de Man pour sa part, a automatiquement organisé ,le mardi 27 février 2018, une réunion de crise à l’effet de prendre des mesures. A l’issue de celle-ci, l’administration a décidé que s’arrêtent immédiatement tous les travaux de construction dans le cimetière. Au bout,les récidiviste s’exposeraient à des sanctions. Et l’on pourrait éventuellement assister à la demolition des maisons déjà bâties quelque soit leur standing. Notons que ce sont de très belles bâtisses, des maisons de standings divers dont des duplex,des R+1 et 2,des villas et autres studios avec toutes les commodités qui poussent comme des champignons dans le cimetière municipal.

Doumbia Balla Moise(district des montages)