POLITIQUE

Sénatoriales dans le Guémon/ La guerre PDCI-RDR fait rage

( image d'illustration- photo AIP/ SYLLA )

Duplicité, trahison, conspiration, calculs électoralistes dans la perspectives des régionales et de la présidentielle 2020. Les sénatoriales dans la région du Guémon sont dignes d’un scénario pour un film hollywoodien.

Afficher officiellement son soutien aux candidats du RHDP (Dié Bonao Céline de l’UDPCI et The Jasmin Roger du PDCI) et soutenir officieusement des candidats dits indépendants (Sah Evariste et Gueye Boniface) qui n’hésiteront pas à grossir les rangs du RDR. Telle est la logique, selon un député de la region, dans laquelle s’inscrivent plusieurs acteurs politiques issus de la coalition au pouvoir d’abidjan dans la région du Guémon.

La valse de la conspiration       

D’emblée, Adama Toungara, ex-ministre de l’énergie, vice-président du RDR chargé de la région du Guémon, se rend à Duékoué lundi 19 mars 2018. L’émissaire du Président Ouattara reçoit tous les conseillers régionaux et municipaux mais une partie des 7 députés de la région, proches de la liste conduite par le candidat indépendant Sah Evariste, maire de Bangolo, parrainé par Oula Privat, député de Guehiebly, vice-président de l’Assemblée nationale. Selon des sources bien introduites, l’émissaire du Président Ouattara n’apporte aucun soutien financier aux candidats officiels du RHDP. Ils se contenteront de la somme de 2 millions Frs Cfa octroyée par la coalition au pouvoir d’Abidjan dès leurs désignations en qualité de candidats. Tout un symbole. Le point d’orgue reste la rencontre entre Latif Toungara, cadet du ministre Toungara, Oula Privat, Flanizara Touré, député de Duekoué, Tai Glahou Jean, maire de Duékoué, le candidat Sah Evariste et neuf conseillers à Duékoué, à restauroute sous l’onction de Doumbia Ibrahima, directeur général de la Société de gestion des stocks pétroliers de Côte d’Ivoire (Gestoci). Des personnes présentes lors de cette réunion revèlent que Oula Privat a fait tomber le masque pour se présenter comme le parrain de la liste Sah Evariste-Gueye Boniface. Il a, soutiennent nos sources, demandé aux conseillers de voter ces candidats dits indépendants (Sah Evariste- Gueye Boniface) au détriment de la liste RHDP en raison de la guéguerre entre PDCI et RDR relative à l’alternance en 2020. Deux conseillers, présents à cette rencontre, confirment qu’il a remis cent mille francs à chacun des conseillers pour obtenir leurs votes. De sources concordantes, la ministre Anne Ouloto chapeaute ce plan B visant à soutenir la liste Sah Evariste à coups de millions par département. Informé de ce revirement officieux, Mabri Toikeusse, président de l’UDPCI, membre du RHDP entre dans une colère noire. Il dépêche des émissaires à 23 heures à Duékoué pour s’enquérir des nouvelles de sa candidate Céline Dié Bonao, victime de ce coup bas du RDR. Ce sont les députés Mahi Clarisse, Déli Mamadou et Dan Ouello. Sur les lieux, Mahi Clarisse appelle Oula Privat et demande à le rencontrer. Le député de Guéhiebly, par ailleurs vice-président de l’Assemblée nationale lui donne rendez-vous dans trente minutes arguant se trouver à Guiglo. Il finit par se dérober. Mabri Toikeusse appelle le Premier ministre Gon Coulibaly, Kandia Camara, secrétaire générale du RDR et Birahima Ouattara et Adama Toungara pour leur faire part de la duplicité du RDR.

Méambly en difficulté

200 mille francs et un lot pour voter Basile Téhy et Jean Mahi, liste du groupe parlementaire Agir pour le peuple d’Evariste Méambly, promesse rapportée par des conseillers. Si les premiers ont reçu cette somme, les autres n’auront pas cette chance car Méambly, président du Conseil régional a découvert leur duplicité. Toujours selon des conseillers, Méambly promet de recompenser les électeurs qui reviendront de l’isoloir avec une image de leur bulletin de vote en faveur de ses poulains, image à prendre avec un téléphone mobile. L’information est portée aux oreilles du préfet de la région qui interdit l’usage de téléphone mobile dans l’isoloir. Pis, une trentaine des conseillers municipaux de ses fiefs Facobly dont Méambly est député et Kouibly, ont regagné les rangs de Céline Dié Bonao. La troisième adjointe au maire de Kouibly désavoue le maire qui menace de la retirer du conseil municipal.

L’enjeu de la duplicité du RDR

« Le RDR veut la majorité des sénateurs dans les régionaux du Guémon, du Cavally et du Tonpki dans la perspective des régionales. Mais ils n’ont pas besoin de torpiller des candidats officiels du RHDP car le RDR sera à coup sûr majoritaire. Le Président Ouattara procédera à la nomination de 33 sénateurs. Hélas, le RDR veut tous les postes. C’est de la dictature. », lâche un député PDCI hors micro. Dans la perspective des régionales et de la présidentielle 2020, l’activisme de Oula Privat, proche de Guillaume Soro, laisse entrevoir la main du président de l’Assemblée nationale qui ne fait point mystère de ses ambitions présidentialistes. Mais ce double jeu du RDR conforte la position de plusieurs cadres du PDCI et même de l’UDPCI qui croient plus que jamais en une alliance avec le FPI de Laurent Gbagbo.

Cyrille NAHIN, envoyé spécial dans le Guémon

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire