SOCIÉTÉ

Tonkpi / Processus d’enrolement : Le prefet de police s’implique dans la campagne

Ouattara Brahima, le Préfet de police de Man va s’impliquer firtement dans le processus d’enrôlement. Il vient d’initier pour cela, des rencontres avec les différentes couches sociales de Man afin de plancher sur le sujet.

Appelé Perspectives pour des élections apaisées en 2020, ces rencontres visent des echanges avec les populations sur les dispositions à prendre pour une année électorale apaisée. La première réunion qui s’est tenue le samedi 07 mars, a oermis de sensibiliser à l’enrôlement pour la carte nationale d’identité. Avec à ses côtés le directeur de l’office national de de l’état civil et de l’identification (Oneci), le prefet de police de Man a indiqué l’importance de la CNI dans la vie du citoyen. Aussi, rassure les uns et les autres des efforts consentis par l’état pour faciliter le processus. Bakayoko Abdoulaye, directeur régional de l’Oneci a quant à lui présenté l’aspect technique du processus (renouvellement et nouvelle demande), avant d’annoncer que c’est à partir du 15 mars prochain que l’opération sera décentralisée.

Ainsi il y aura 5 centres en plus du centre principal de la sous-préfecture, qui seront tous opérationnelles. Selon lui, la formation des différents agents va commence cette semaine. Et à partir du 15, le matériel sera redeployé dans tous les centres d’ebrolement. Ce sont au total 139 valises d’enrolement qui sont prevus pour la région du Tonkpi dont 103 mobiles. 2171 agents se chargeront de l’enrolement dans la région du Tonkpi.

Parlant du registre national des personnes physiques (Rnpp), Bakayoko Abdoulaye précisera que c’est une innovation majeure qui vient régler tous les problèmes liés à l’identification. Le DR de l’oneci demande aux cadres et élus d’emboîtent le pas à Kone Lama qui vient d’offrir 1 split de 3 chevaux pour la salle des machines du centre d’enenrolement fe de la sous prefecture.

Doumbia Balla Moïse